Épicerie Elisseevsky

/ / / Épicerie Elisseevsky

Eliseevsky est une épicerie à Moscou située dans un bâtiment historique à l’angle de la rue Tverskaya et de la ruelle Kozitsky. Ouverte par le marchand Grigori Eliseev en 1901, elle est immédiatement devenue le centre de l’attention du public pour ses intérieurs luxueux, ses produits alimentaires exotiques et ses vins rares.

La création du magasin

A la fin du XIXème siècle, l’homme d’affaires Grigori Eliseev entreprit d’ouvrir à Moscou, à Saint-Pétersbourg, puis à Kiev, des magasins quelque peu particuliers. Leurs principales caractéristiques ? Des produits merveilleux, des vendeurs polis et éduqués le tout avec un intérieur exquis.

L’emplacement à Saint-Pétersbourg fut trouvé aussitôt – la perspective Nevsky.  A Moscou, le marchand avait choisi d’ouvrir son magasin entre Arbat, Bolchaïa Dmitrovka et Petrovka, jusqu’à ce qu’un politicien, Alexandre Guchkov, ne propose un bâtiment plus approprié – un ancien palais appartenant autrefois à la princesse Beloselskaya-Belozerskaya à l’angle de la rue Tverskaya et de la ruelle Kozitsky.

Le palais avait changé maintes fois d’apparence et de propriétaire, de sorte que le jour où il fut investi par Eliseev, son état était plutôt négligé. Les travaux de reconstruction furent supervisés par l’ingénieur pétersbourgeois Gavriil Baranovsky. La transformation grandiose dura trois ans. Baranovsky démonta l’escalier en marbre blanc et, en combinant le sous-sol et la mezzanine, créa un vaste hall de vente. L’architecte utilisa de grandes colonnes à chapiteaux dorés, d’élégants arcs et de luxueux lustres en cristal pour décorer les locaux dans le style néo-baroque.

Pour garder au mieux le secret et s’assurer que personne ne rentre sur les lieux, les murs et le toit furent entièrement recouverts de planches et des gardes accompagnés de chiens postés devant le bâtiment. Certains réussirent cependant à avoir un aperçu du magasin avant son ouverture, et les rumeurs enflèrent aussitôt à Moscou : « C’est une pagode indienne qui est en construction… » « Un château maure… » « Un temple pour Bacchus ! »

La cérémonie d’ouverture, à l’été 1901, se déroula en grande pompe. Le magasin disposait de trois salles de vente et de cinq départements, ainsi que de ses propres installations de production (boulangerie, confiserie, torréfaction de café, fumage, pressage de l’huile, etc.) Un grand espace était occupé par une cave à vin.

Eliseevsky à l’époque soviétique

Avec l’avènement du régime soviétique, Grigori Grigorievitch émigra en France, et « Eliseevsky » fut nationalisé. A partir de 1921, avec le début de la NEP, il fut renommé « Gastronome № 1 », mais les Moscovites continuaient à l’appeler par son ancien nom – « le magasin Eliseevsky ». A l’époque soviétique, il était considéré comme l’épicerie la plus célèbre d’URSS, tant par son emplacement que par la variété inhabituelle de ses produits.

Pendant la Grande Guerre patriotique, le magasin fut fermé aux Moscovites et utilisé comme centre de distribution spécial pour les officiels du parti et de l’Union soviétique.

Le magasin Eliseevsky aujourd’hui

Pendant la perestroika « Eliseevsky » connut les comptoirs les plus vides de son histoire, mais les nouveaux propriétaires rendirent son ancienne gloire à la boutique. Le magasin fut entièrement rénové dans les années 2000 et les meubles intérieurs furent restaurés selon les croquis d’Eliseev. Les seules choses aujourd’hui qui témoignent du nouveau millénaire sont les étiquettes sur les produits et les chariots roulants.

Aujourd’hui, les clients ne rentrent pas tant dans le magasin pour les produits – n’importe quel produit exotique peut maintenant être acheté dans un grand supermarché moscovite – que pour l’atmosphère si particulière qui y règne. Pour l’esprit du vieux Moscou qui plane inexorablement entre ses murs.



2019-09-09T15:06:25+00:00 5 septembre 2019|Alimentation, Epiceries fines|